Robert Picqué

 fr 
 33 Gironde   Commune  : Marcheprime
 Accessible au public
Coordonnées : 44°41'40"N 0°52'51"W.  44.69454 -0.88075.  44°41.672 N 0°52.845 W

Dans la forêt au nord-ouest de Marcheprime.
Pour accéder, à la sortie du bourg sur la N 250 en direction d'Arcachon, en face des anciennes usines Couach Renault-Marine, s'engager dans l'allée Monerol. Poursuivre au delà de la partie revêtue, au premier carrefour prendre la piste à droite (allée de Péchicard sur la carte IGN), puis encore la première piste à droite, continuer sur 300 mètres, un chemin sur la droite s'engage dans la forêt, prendre ce chemin, la stèle se trouve à 200 mètres.
La carte laisse penser que l'on peut accéder depuis le lieu-dit La Possession mais il s'agit d'un chemin privé. On ne peut pas non plus s'engager sur la piste depuis la D5, une barrière en interdit l'accès (sauf à pied).
Le monument n'a pas subi de dégâts lors de la tempête Klaus du 24 janvier 2009.
Attention: c'est un secteur fréquenté par les chasseurs.
Le 1er juin 1927, une malade atteinte d'une grave hémorragie est dans un état grave à Cazaux. Le colonel Robert Picqué, médecin principal de 1ère classe, décide d'amener en avion la malade à l'hôpital de Talence où tout est prêt pour les interventions urgentes. Il se rend auprès du pilote, le lieutenant Goegel, pour lui expliquer son projet, celui-ci résiste, c'est un jour de tempête, la pluie et le vent sont violents, la nuit approche, il finit par céder à condition d'utiliser deux Hanriot, un sanitaire et un d'entraînement piloté par l'adjudant Godmer, au lieu du Breguet 14T.bis, trop lourd pour les conditions météo. L'arrivée à Cazaux se fait à 19h45, la malade est chargée à bord de l'avion sanitaire, Picqué monte dans l'avion de Godmer tandis que le mari de la malade prend un troisième avion. A mi-chemin, vers Marcheprime, de petites flammes s'échappent de l'avion de Godmer, puis le feu prend de l'ampleur, le pilote tente d'atterrir et met donc son avion en descente. Robert Picqué, assis devant le pilote, est atteint par les flammes, pour y échapper il se lève pour se retirer vers le pilote mais il fait un faux mouvement qui le précipite dans le vide et il trouve la mort.
La malade arriva à Talence et fut sauvée. Le texte de la stèle « tombé glorieusement ici » serait presque drôle s'il ne s'agissait pas d'un tragique accident. L'hôpital militaire de Bordeaux (Villenave d'Ornon) porte le nom de Robert Picqué où il y a une autre stèle. Il existe aussi une stèle dans le cloître de l'hôpital militaire du Val-de-Grâce à Paris sous un escalier qui mène à l'administration des études (voir article).

Voir également :

Voir aussi la fiche :
Robert Picqué (hôpital) Villenave d'Ornon
 Picqué, Robert33 GirondeMarcheprimeSauvetageEntre deux guerresMilitairesFrançais
Signalé par : Pierre Pécastaingts.
Photos : Pierre Pécastaingts.
Date observation : 1) 11/03/2007 2) 15/03/2009
Fiche ajoutée 11/03/2007 Fiche modifiée 15/04/2007 
Les images ci-dessous sont la propriété de leur auteur. Elles ne peuvent être reproduites, modifiées, diffusées de quelque manière que ce soit sans autorisation préalable, quel que soit le support.
Vous pouvez faire librement un lien vers cette page.
Stèle Robert Picqué (hôpital) Marcheprime Gironde (33)
Pierre Pécastaingts 11/03/2007

Stèle Robert Picqué (hôpital) Marcheprime Gironde (33)
Pierre Pécastaingts 11/03/2007

Stèle Robert Picqué (hôpital) Marcheprime Gironde (33)
Pierre Pécastaingts 11/03/2007

Stèle Robert Picqué (hôpital) Marcheprime Gironde (33)
Pierre Pécastaingts 15/03/2009