Halifax LW717

 au uk cn 
 60 Oise   Commune  : Feigneux
Coordonnées : 49°15'47"N 2°55'54"E.  49.26306 2.93177.  49°15.784 N 2°55.906 E

Sept tombes du Commonwealth, avec plaque en français et en anglais sur le mur du cimetière rappelant l'évènement.
Le cimetière est situé sur la droite à 400 m après la sortie du village direction Pondron sur la D50.
Date et mission : nuit du 28 au 29 juin 1944 ; bombardement d'installations ferroviaires à proximité de Blainville-sur-l'Eau en Meurthe et Moselle (54).
Escadron / escadrille : Squadron 10 de la RAF, basé à Melbourne Yorkshire, Grande-Bretagne. L'équipage est composé de cinq Britanniques, un Australien et un Canadien.
Rappel historique : L'avion décolle de Melbourne vers 22 h 17. Il fait partie d'un raid de 230 avions envoyés bombarder des installations ferroviaires vers Metz. Vingt avions de ce raid seront abattus. Au retour le bombardier est attaqué par la chasse de nuit de la Luftwaffe. L'ordre est donné d'évacuer l'avion en sautant en parachute, mais l'avion est déjà trop bas ; tout l'équipage décède en arrivant au sol.
Équipage : pilot officer Martin Livesey (GB) pilote de l'avion ; sergeant John Randolph. Sissons (GB), mécanicien ; flying sergeant Alfred Gordon Rhodes (GB), navigateur ; warrant officer de 2e classe Thomas Govan Evans (CAN), bombardier ; flying sergeant Leonard William Hugues (GB), radio et mitrailleur ; flying sergeant William Tudberry (AUS), mitrailleur et sergeant Kenneth Ernest Chandler (GB), mitrailleur. Tous les Britanniques appartenaient à RAFVR (Royal Air Force Volunteer Reserve).
Type d'avion : bombardier lourd quadrimoteur Halifax III ; numéro de série LW717 ; code squadron ZA-W.
Lieu du crash : lieu-dit Le Bois de Morcourt à Feigneux

Texte français de la plaque du cimetière :

Les aviateurs alliés tombés à Feigneux

Récit de l'abbé Henriot, curé de Morienval et desservant Feigneux, le 3 juillet 1944
« Un avion bombardier canadien a été mitraillé par un avion allemand et il est tombé en flammes dans le bois de Morcourt dans la la nuit de mercredi à jeudi 29 juin 1944. On a relevé sept aviateurs morts, tous canadiens, et leurs corps étaient intact. Ils n'ont pas sauté assez haut en parachute et ils se sont tués en tombant à terre. Leurs corps ont été transportés à Feigneux et déposés dans la cave-prison. Ces aviateurs s'appellent Sissons, Tudberry, L W Hughes, Rhodes, Evans, Chandler, le dernier reste inconnu (1) pour le moment et n'ayant pas de plaque. Ils faisaient partie du Blood-Group 40.
Le vendredi soir à 19 h 07, j'ai fait la conduite au cimetière, avec seulement les porteurs et M. le Maire, car les autorités allemandes ont voulu qu'il n'y ait aucune manifestation. En cours de route, j'ai récité les vêpres des morts et j'ai chanté le libera au cimetière. Autrement il se trouvait que deux jours après, le 2 juillet, c'était la fête patronale à Feigneux, et donc le lendemain 3 juillet, il y avait une messe de requiem, comme de coutume pour les défunts de la paroisse, et j'ai eu une attention spéciale pour ces sept Canadiens. Une population très nombreuse assistait à cette cérémonie.
(1) L'inconnu est Martin Livesey officier pilote ».

Correspondance d'Élisabeth Huraux, habitante de Feigneux avec les familles anglaises en 1947
« Les autorités allemandes arrivèrent et interdirent à toute personne d'approcher les débris. Je suis allée au Commandement allemand solliciter la permission d'enterrer les morts. – C'est difficile répondit-il. Je lui ai demandé de me laisser prendre la place de leurs mères, de leurs femmes, et il décida de me donner l'autorisation. Je fis fabriquer sept cercueils ; sept gerbes de fleurs, des bleuets, des fleurs de lis et des roses rouges furent placés dessus. Le temps était superbe le jour de l'enterrement, lorsque nous avons traversé le village pour aller au cimetière. Les cercueils étaient placés sur une charrette de ferme. On entendait le seul bruit des sabots des chevaux. Les gens du village formaient une haie sur la route à notre passage. Ensuite au bord des tombes, il y eut des moments que je n'oublierai jamais, tout était si simple et cependant si mémorable. »
Pèlerinage des tombes, longtemps après la guerre
« … notre visite au cimetière de Feigneux était l'occasion d'une vive émotion : le témoignage de soin montré par ceux qui gardent si propres les tombeaux et les munissent de fleurs… » Maurice, Rosemary et Amanda Hughes, aout 1991.
L'équipage se partageait entre nationalité Anglaise, Australienne et Canadienne, mais Evans fut probablement le premier identifié ; c'est pourquoi les habitants de Feigneux continuèrent d'évoquer les « Canadiens ».
60 Oise2e GMMilitairesAustraliensBritanniquesCanadiens
Signalé par : Pascal Descorsiers.   Fiche ajoutée le 12/08/2019.
Photos : Pascal Descorsiers (23/03/2019).
Les images ci-dessous sont la propriété de leur auteur. Elles ne peuvent être reproduites, modifiées, diffusées de quelque manière que ce soit sans autorisation préalable, quel que soit le support.
Vous pouvez faire librement un lien vers cette page.
Panneau Halifax LW717 Feigneux Oise (60)
Pascal Descorsiers 23/03/2019

Panneau Halifax LW717 Feigneux Oise (60)
Pascal Descorsiers 23/03/2019

Panneau Halifax LW717 Feigneux Oise (60)
Pascal Descorsiers 23/03/2019