Cache d'évasion pour aviateurs alliés

 us uk cn fr 
 61 Orne   Commune  : Domfront en Poiraie  anciennement sur Domfront
 Accessible au public
Coordonnées : 48°35'40"N 0°39'11"W.  48.59438 -0.65302.  48°35.663 N 0°39.181 W

Le Château.
A l'entrée d'une propriété à flanc de l'éperon rocheux et dont l'entrée est interdite au public.
C'est à partir de 4 juillet 1943 que commence véritablement l'action d'André Rougeyron dans l'évasion d'aviateurs alliés. En effet ce jour-là, 4 juillet 1943, jour anniversaire de « l'Independance Day », 165 forteresses volantes B17, décollant des bases du Sud Est de l'Angleterre ont pour cible différents bâtiments de l'Orne, de la Sarthe et de ses environs. Or, alors qu'il se rendait au Château de l'Ermitage, un bombardier allié, poursuivi par des avions allemands, s'écrasa dans la forêt d'Andaines après s'être délesté de 6 membres de l'équipage en parachute. André Rougeyron n'a plus à ce moment là qu'une seule idée en tête : recueillir et faire évader ces hommes. Mais il ne put agir ce jour là, les Allemands patrouillant dans la forêt, recherchant eux aussi les membres de l'équipage.
Le lundi 5 juillet, il est informé que l'un des membres de l'équipage se trouve au château de l'Ermitage. Il s'y rend immédiatement et ramène le rescapé à Domfront au « chalet du Brouillard ». Il s'agit du lieutenant Mac Connell. Le 19 juillet, on lui ramène un deuxième rescapé, le sergent Howell, un jeune homme âgé de 21 ans.
André Rougeyron prend contact avec Claude Monot (une grande figure de la résistance en France) pour que celui-ci trouve un réseau pour faire évader ses aviateurs, en vain. Mais par l'intermédiaire d'un ami, il réussit à contacter un réseau d'évasion. L'un des membres du réseau fait partie de « l'Intelligence Service», se fait connaître sous le nom de « Fiquet ». C'est ce Fiquet qui vient chercher les aviateurs à Domfront. Ils prennent le train à Flers, direction Paris où ils prennent un ticket pour l'Espagne. Le sergent Howell est rapatrié rapidement mais le lieutenant Mac Connell doit prolonger son séjour en France. Mac Connell sera resté 53 jours à Domfront et Howell 29 jours.
Fin août 1943, on prévient André Rougeyron que deux des membres de l'équipage sont cachés dans la région. Il va immédiatement les chercher. Il s'agit du lieutenant Olaf Ballinger et du sergent Francis Owens, respectivement canadien et américain. Après quelques jours, André décide de les emmener à Flers où il les confie à Fiquet. Il apprendra plus tard que seul Ballinger rejoindra l'Amérique, Owens ayant été tué dans les Pyrénées.
Durant l'année 1944, André Rougeyron hébergera en tout 3 Anglais et 6 Américains. Pendant la période qui suivit le débarquement, ceux-ci seront cachés tantôt au Chalet du Brouillard, tantôt au Château de l'Ermitage.

Lien externe pour en savoir plus :
61 OrneRésistance/Parachutages2e GMCivilsMilitairesAméricainsBritanniquesCanadiensFrançais
Signalé par : François ROBINARD.
Photos : François ROBINARD.
Date observation : 12/09/2014
Fiche ajoutée 08/10/2014 
Les images ci-dessous sont la propriété de leur auteur. Elles ne peuvent être reproduites, modifiées, diffusées de quelque manière que ce soit sans autorisation préalable, quel que soit le support.
Vous pouvez faire librement un lien vers cette page.
Stèle Cache d'évasion pour aviateurs alliés Domfront en Poiraie Orne (61)