La Revue Aérienne - octobre 1912

Chute mortelle du lieutenant Thomas


Le lieutenant aviateur Thomas, du 24e colonial, qui avait fait une chute, dimanche 22 septembre, à Ivran-Givrauval, près de Ligny-en-Barrois, et avait été transporté à l'hôpital de Bar-le-Duc, a rendu le dernier, soupir le 23 à 8h 1/2.
Dès le premier moment, on désespérait de le sauver, car il avait une fracture du crâne et une fracture de cuisse.
Le lieutenant Thomas, qui suivait les manœuvres du 20e corps, avait eu son appareil endommagé à Givrauval, le 16 courant. C'est en l'essayant, après réparations, que l'appareil capota.
Le malheureux officier était resté toute la nuit dans un champ, enfoui sous les débris de son appareil, et avait été trouvé a la première heure par des chasseurs qui l'avaient fait transporter à l'hôpital.
Le corps du malheureux officier a été transporté dans un local transformé en chapelle ardente où une garde d'honneur a été établie.
Les obsèques ont été célébrées le 25 à Bar-le-Duc au milieu d'une nombreuse affluence. Le corps a été transporté à la gare à destination de Maizières (Haute-Saône).
De superbes couronnes avaient été offertes; on remarquait surtout celle du ministre de la Guerre.
Des discours ont été prononcés par le colonel Berthelot; le colonel Romazzotti, au nom de l'aéronautique militaire; le maire de Bar-le-Duc, et le lieutenant Vassin.