L'Aérophile - juin 1925

Foiny


L'adjudant Foiny s'est tué le 19 mai lors d'une tentative pour le Military Zénith. Pris dans le brouillard matinal à 4h30, Foiny a heurté, en pleine vitesse avec son appareil, un arbre contre lequel il s'est brisé. Son mécanicien Foucher qui l'accompagnait, a aussi été tué.
Foiny appartenait au régiment de Tours. Sa popularité avait, depuis longtemps, dépassé la Touraine. Dans notre aviation militaire, il se classait parmi nos pilotes les plus actifs, tant par la valeur de ses performances : records, military, voyages, que par son nombre d'heures de vol. Son endurance, son adresse et son entraînement joints à une continuelle bonne humeur lui avaient acquis les sympathies de tous ceux qui le connaissaient et qui se retrouvèrent à ses obsèques, où l'on remarquait le général Barès, le colonel Pujo, MM. Cournot, Chantreau, président de l'Aéroclub de Touraine. Toutes les autorités de l'Aéronautique officielle étaient représentées.
Le général Le Rond, commandant le 9e corps, déposa la croix de chevalier de la Légion d'honneur sur le cercueil de Foiny, et la Médaille militaire sur celui de son fidèle mécanicien Foucher.