L'Aérophile - 1er novembre 1912

Mort du lieutenant Thomas. - Le lieutenant aviateur Thomas, du 24ème d'infanterie coloniale, qui faisait partie de l'escadrille aérienne des manœuvres du 20ème corps, ayant, le 22 septembre, heurté une borne à l'atterrissage, près de Longeau, avait réparé de son mieux; il reprit son vol à 5 h. 45 pour gagner Bar-le-Duc, mais il était à peine à 10 mètres du sol qu'on crut voir une pièce se détacher de l'appareil qui s'abîmait, sur le sol. Relevé sans connaissance et transporté à Givauvral, puis à l'hôpital militaire de Bar-le-Duc, le malheureux officier expirait le lendemain matin à 8 h. 20, sans avoir repris connaissance. Georges-Albert Thomas, qui avait obtenu son brevet civil sous le numéro 846, en date du 19 avril 1912, était né le 23 juin 1881, à Maizières (Haute-Saône), où ont eu lieu ses obsèques.
D'après l'enquête faite sur les lieux par le lieutenant aviateur Vogoyau, lors de la réparation qui précéda l'accident, une pince assez lourde aurait été laissée, par mégarde, sur l'appareil. Pendant- que l'aviateur évoluait, cette pince serait venue en contact avec l'hélice dont elle aurait provoqué la rupture. Ce qui rend cette version vraisemblable, c'est d'abord la déclaration des témoins, qui disent avoir vu une pièce se détacher de l'appareil en plein vol ; ensuite le fait qu'on a trouvé la pince près des débris de l'hélice, à 800 mètres de l'endroit où l'aéroplane a touché le sol.